COMIC BAN LUPIN & HOLMES vol. 2 and vol. 5 © Shouko Fukaki / POPLAR Publishing Co., Ltd.

1881, ANGLETERRE, LONDRES. holmes ! vous m’avez bien dit ce matin que vous cherchiez un colocataire ? j’ai quelqu’un à vous présenter. C’EST ICI QUE JE LE RENCONTRAI POUR LA PREMIÈRE FOIS. le docteur watson, ici présent, est aussi à la recherche d’un logement. ah, merci. juste un instant, s’il vous plait. 7

enchanté, sherlock holmes. je vois que vous rentrez d’afghanistan, docteur. CET HOMME QUI ME SERRAIT CHALEUREUSEMENT LA MAIN AVEC FORCE…

DEVAIT DEVENIR LE HÉROS DE MES AVENTURES À LONDRES. comment le savezvous ?!

ah ça, qu’importe ! il y a beaucoup plus réjouissant ! je viens de faire la plus révolutionnaire des découvertes ! une découverte ? qu’elle est-elle donc ? j’ai trouvé un réactif qui ne répond qu’à l’hémoglobine !! vous êtes docteur, vous devez comprendre toute l’importance de cette découverte ? j’en vois bien l’intérêt d’un point de vue chimique, mais… du point de vue de la médecine légale, je n’en vois pas l’intérêt pratique. il permet de déceler toute présence de sang. venez avec moi. regardez bien. il me faut d’abord un peu de sang… si je dilue une goutte dans un litre d’eau, celle-ci a l’air pure. mais !

oh ! avec cette méthode on pourra même différencier une vieille tache de sang qui n’en a plus l’air. alors ? n’est-ce pas merveilleux ? jusqu’à présent, toutes mes tentatives avaient été vaines. DEVANT TOUT L’ENTHOUSIASME DE CET HOMME… J’EN AVAIS OUBLIÉ LES RAISONS DE MA PRÉSENCE ICI.

OUI, IL Y AVAIT BIEN UNE RAISON À MA PRÉSENCE EN CE LIEU. ne serait-ce pas le docteur watson ? oui, mais que vous estil arrivé ? vous avez tellement maigri. depuis que vous m’assistiez à l’hopital. ça fait longtemps ! stamford ! là-bas, j’ai été atteint par une balle ennemie. tout allait bien jusqu’à ce qu’on me détache en tant que médecin militaire à la bataille de Maiwand. c’est à cause de la guerre d’afghanistan. seulement, alors que j’étais en convalescence, j’ai attrapé la fièvre typhoïde. mon pauvre, vous avez dû horriblement souffrir.

j’ai été entre la vie et la mort pendant plusieurs mois. le gouvernement m’a accordé un congé pour me remettre. je vois. et c’est ainsi que vous êtes revenu en Angleterre ? que comptezvous faire maintenant ? trouver un logement bon marché. oh ! quelqu’un m’a dit exactement la même chose ce matin. c’est un type qui travaille dans le laboratoire de recherche de l’hôpital. quelqu’un qui cherche à se loger ? il a trouvé un bel appartement, mais le loyer est trop cher pour lui. il cherche quelqu’un qui pourrait le partager avec lui.

j’en serais ravi ! il faut savoir saisir sa chance, présentezle-moi ! euh… vous êtes sûr de vous ? quoi ? il y a un problème ? quelque chose ne va pas chez lui ? oh non, c’est de mon avis quelqu’un de bien, mais… c’est un scientifique un peu trop passionné, prêt à tout pour ses recherches. il pourrait faire boire à un ami un poison des plus récents pour en constater les effets. je ne pourrai juger qu’en le rencontrant. s’il vous plait. vous avez su éveiller ma curiosité. oui… vous souhaitez toujours le rencontrer ? bien, il est en effet un peu excentrique.

prenez l’affaire von bischoff de francfort ou encore celle de mason de bradford… bien. il aurait été aisé de les incriminer grâce à ce réactif. ou aussi avec lefèvre de montpellier, ou le tristement fameux muller. quelles connaissances ! vous êtes un véritable dictionnaire ambulant du crime. vous pourriez créer un journal spécialisé. ce serait une lecture des plus intéressantes. sinon, à propos du logement. je trouvé un bel appartement sur baker street. j’espère que l’odeur du tabac ne vous dérange pas ? 15

vous m’en voyez ravi. est-ce que les expériences de chimie vous dérangent ? un docteur qui fume le “ship” ? pas du tout, pour autant que je peux me l’imaginer. et qu’en est-il du violon ? pas le moins du monde, je fume moi-même le “ship”. cela dépend du musicien. s’il est mauvais, je risque d’être dérangé. alors, ça ira ! je crois que nous avons tout dit. allons visiter ensemble l’appartement demain midi ! à demain ! 16

mais dites-moi, stamford. personne n’a jamais réussi à percer son secret. c’est une de ses particularités. comment a-t-il su que je revenais d’afghanistan ? qu’y a-t-il ? intéressant. voilà qui me donne envie de l’étudier. il est très possible que ce soit vous qui finissiez par être étudié.

c’est ici, docteur watson. vous aviez raison, c’est un bel appartement. il vous plait ? oui, beaucoup. c’est donc une affaire conclue. 18

POUR UN HOMME ÉTRANGE, HOLMES ÉTAIT UN GENTLEMAN PLUTÔT TRANQUILLE. IL AVAIT UN QUOTIDIEN BIEN RÉGLÉ ET SORTAIT TOUJOURS TÔT LE MATIN. IL PASSAIT SES JOURNÉES SOIT AU LABORATOIRE, SOIT EN SALLE DE DISSECTION. bonjour. holmes est bien matinal. oui. il se rend, semble-t-il, dans un quartier malfamé éloigné. ET UN MYSTÈRE DE PLUS… 19

IL LUI ARRIVAIT AUSSI PARFOIS D’ÊTRE TERRIBLEMENT ABSORBÉ PAR SES RECHERCHES… … AU POINT D’EN OUBLIER DE MANGER OU DE DORMIR. POUR ENSUITE RESTER ALLONGER SUR LE CANAPÉ DU SALON TOUTE LA JOURNÉE. m. holmes est-il malade ? euh, non… je crois qu’il va bien. SE SUIVAIENT ALORS PLUSIEURS JOURS SANS QU’IL NE DISE UN MOT, LES YEUX DANS LE VAGUE. ÇA M'INQUIÈTE. 20

LE MYSTÈRE NE FAISAIT QUE S’ÉPAISSIR. vous passez du temps au laboratoire ou en salle de dissection. souhaitezvous devenir médecin ? non, pas du tout. je n’y vais que pour acquérir les connaissances qui me sont nécessaires. je ne me spécialise pas en médecine. ce copemachin ? est-il si important pour que vous criiez si fort… holmes, nous sommes au xixe siècle, personne n’ignore la théorie de l’héliocentrisme de copernic ! vous ne connaissez pas copernic ?! CEPENDANT… HOLMES ÉTAIT PAR AILLEURS DOTÉ DE SAVOIRS EXTRÊMEMENT PRÉCIS… MON DIEU ! 21

l’oublier ? il devient alors impossible de distinguer les connaissances utiles au milieu de tout ce fourbi. et on y entasse des meubles qui sont les connaissances. voyezvous, le cerveau humain est comme une sorte de petit grenier… la théorie de l’héliocentrisme ? maintenant que je le sais, j’ai plus qu’à l’oublier. c’est une erreur d’y faire entrer un tas de choses comme si elle était élastique. un travailleur intelligent, lui, range dans cette pièce uniquement les outils utiles. pour toute connaissance acquise, une autre finit par être oubliée. ainsi pour ne pas oublier ce qui nous est utile, il faut oublier ce qui ne l’est pas. 22

que l’on tourne autour du soleil ou autour de la lune… cela n’a aucune incidence sur ma vie ou mon travail. ceci dit, c’est l’heure d’aller travailler. Je sors ! euh… bien… bonne journée. hm… mais c’est quoi son travail au juste ? résumons ce que je sais de lui. 23

c’est fini ! ah ! impossible de comprendre ce qu’il fait !! watson, je suis rentré. ? MÊME S’IL N’ÉTAIT QU’ÉNIGME, IL Y AVAIT AU MOINS UNE CHOSE DONT J’ÉTAIS SÛR… oh ! euh… vous allez bien ? … 24

ET CE, POUR MON PLUS GRAND PLAISIR. les visiteurs ne me dérangent pas. ah, pardon watson, puis-je utiliser le salon ? IL POSSÉDAIT UN TALENT REMARQUABLE POUR LE VIOLON. 25

bonjour sherlock holmes. bonjour lestrade. veuillez m’excuser pour l’intrusion. aucun souci. JE COMPRIS TRÈS VITE QU’IL CONNAISSAIT BEAUCOUP DE MONDE. ET DE TOUTES SORTES. VINRENT, ENTRE AUTRES, UNE JEUNE FEMME ÉLÉGANTE… UN HOMME TRÈS AGITÉ AUX AIRS DE COLPORTEUR… UNE VIEILLE DAME AUX JAMBES FATIGUÉES… 26

OU ENCORE UN GENTLEMAN AUX ALLURES D’ARISTOCRATE. m. watson… voulezvous que je vous apporte un thé, en attendant que son invité parte. ont-ils un lien avec son travail ? oh oui, avec plaisir ! tiens… en effet… il commence à pleuvoir. 27

28

que vous arrive-t-il, watson ? 29

pour connaitre tout d’une personne, rien qu’en analysant ses moindres mouvements. cet article qui dit qu’il suffit d’une bonne observation… les humains ne sont pas aussi faciles à cerner. eh bien c’est cet article. je pense que chacun a une part d’ombre, cette explication ne me convainc pas. j’aimerais mettre celui qui l’a écrit dans le métro et lui faire deviner les métiers de tous les passagers. voilà qui serait amusant !! il dit que l’on peut deviner l’histoire d’une personne juste grâce à ses vêtements, ses doigts ou bien ses ongles. je vois que vous l’avez marqué, vous l’avez donc lu. cet article, c’est moi qui l’ai écrit. quoi ? vous ? tout à fait. peut-être trouvezvous cette théorie idiote…

mais elle m’est extrêmement utile pour mon travail. me permettant ainsi de gagner mon pain. je suis ce qu’on peut appeler un détective consultant. lestrade, que vous avez rencontré, est inspecteur de police. lorsqu’il n’est pas à la hauteur, il vient me voir. pour faire court… comment ça ? toutes les affaires criminelles sont toujours semblables. moi je connais très bien tout un tas de crimes. si vous connaissez parfaitement mille crimes… vous devriez en comprendre un mille et unième. 31

je vois, et qu’en est-il des autres visiteurs ? la plupart sont envoyés par des agences de renseignement. ils sont accablés de toutes sortes de soucis et ont besoin de réponses. vous voulez dire que vous résolvez les mystères qu’eux-mêmes n’ont pu résoudre. mon travail est de les écouter, puis je leur fais part de mes commentaires. c’est tout à fait ça. en utilisant l’observation et l’intuition dont nous avons parlé. lors de notre première rencontre… vous avez été surpris de m’entendre dire que vous reveniez d’afghanistan, non ? 32

je me suis dit que vous l’aviez appris quelque part. j’ai d’abord pensé que vous aviez l’air d’un médecin, puis d’un militaire. j’en ai donc déduit que vous étiez un médecin militaire. vos marques de bronzage m’ont indiqué que vous veniez d’une région tropicale. vous avez une assez mauvaise mine et vos gestes sont un peu gauches. vous avez dû souffrir d’une longue maladie. “dans quelle région tropicale notre pays mène des combats où un médecin militaire pourrait être blessé ?” c’est là que mes connaissances entrent en jeu et j’ai supposé que c’était l’afghanistan. impressionnant ! vous avez tout d’un détective de romans !! je leur suis bien supérieur. 33

Vous êtes fans de nos mangas ? Retrouvez toute notre actualité et plus encore sur notre site www.nobi-nobi.fr Rejoignez-nous sur nos pages Facebook, Twitter et Instagram pour suivre toute l’actualité de vos séries préférés, mais aussi partager vos avis et participer à des concours exceptionnels. nobi nobi! le manga pour les petits et les grands s’ils sont sages ! Pour ne rien rater, abonnez-vous à notre newsletter *

Vous êtes ici à la fin du livre. Ce manga est publié dans son sens de lecture original : Il faut donc le lire de droite à gauche. ATTENTION ! COMIC BAN LUPIN & HOLMES vol. 2 and vol. 5 2. «Sherlock Holmes, Hiiro no kenkyu» 5. «Sherlock Holmes, Akage renmei/Madara no himo» Illustrated by Shouko Fukaki, based on the story by Arthur Conan Doyle © Shouko Fukaki / POPLAR Publishing Co., Ltd., 2009 Original Japanese edition published in Japan in 2009 by POPLAR Publishing Co., Ltd. French translation rights arranged with POPLAR Publishing Co., Ltd., through le Bureau des Copyrights Français, Tokyo. Édition française : 2022 Pika Édition / nobi nobi ! Tous droits réservés Traduction : Raphaële Gippon Adaptation graphique : Studio Charon Suivi éditorial : Julie Seta Direction éditoriale : Pierre-Alain Dufour Direction artistique : Olivier Pacciani Loi n° 49.956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse. ISBN 978-2-37349-830-1 ISSN 2418-3210 Dépôt légal : octobre 2022 Imprimé par Grafica Veneta (Italie). nobi nobi ! s'engage pour l'environnement en réduisant l'impact carbone de ses livres. Rendez-vous sur www.pika-durable.fr Tous droits réservés. Reproductions, téléchargements et diffusions interdits.

RkJQdWJsaXNoZXIy ODQwMzA=