YUZUKI-SANCHI NO YONKYODAI. © 2018 Shizuki FUJISAWA / SHOGAKUKAN

Il y a deux ans, les quatre frères Yuzuki ont soudain perdu leurs parents. Hayato, l’aîné, est le pilier du foyer ; viennent ensuite Mikoto et Minato, nés à seulement onze mois d’écart ; enfin Gakuto, le benjamin, qui est bien trop mature pour son âge. Entre les responsabilités d’Hayato, à la fois professeur et tuteur de ses frères, les chamailleries des deux cadets, qui doivent se partager l’attention de leur aîné, et les rêves d’aventures du petit dernier, la vie de la fratrie n’est pas de tout repos ! Plongez dans le quotidien attachant d’une famille haute en couleurs, comme on en rencontre rarement ! Être une famille ce n’est n’est pas toujours toujours facile, surtout surtout sans sans parents parents !

L'AÎNÉ, HAYATO... LE PUÎNÉ, MIKOTO... LE BENJAMIN, GAKUTO... ON FORME LA FAMILLE YUZUKI. ET MOI... LE CADET, MINATO... dépêchezvous de manger ! ... merci, c'était très bon. vous allez être en retard !

CHAPITRE 1

On m'interroge souvent à propos de mon auto-portrait, alors autant vous dire tout de suite qu'il n'a pas pour modèle un insecte mignon, mais la vermine qui vit dans les cuisines. Si vous trouvez que c'est une drôle d'idée, vous avez absolument raison. Moi non plus, je n'ai pas d'affection particulière pour les cafards. À force de m'amuser à dessiner ce personnage dans des cahiers communs ou autres, j'ai fini par m'en servir comme autoportrait et je continue maintenant que je suis devenue mangaka pour de vrai. Voilà l'histoire ! Aujourd'hui, c'est devenu une seconde nature. C'est le personnage le plus représenté dans les dessins que les lecteurs m'envoient avec leurs lettres. Ça me donne envie de m'en vanter auprès de mon moi enfant ! Je compte dessiner Les quatre frères Yuzuki avec autant de passion, alors j'espère que vous suivrez cette série ! quoi ? vous vous dessinez en cafard ?! non, pas trop... genre, réaliste ? Quand j'étais en primaire, on en a eu à la maison et j'ai eu l'étrange réflexe d'en prendre un comme protagoniste de mon premier manga. Dans ma petite tête d'écolière, j'ai peut-être pensé que si j'arrivais à aimer ces bestioles, j'aurais moins peur en les voyant. Pour info, ce manga était une tranche de vie où un cafard de primaire ramenait un zéro à la maison et se faisait gronder par ses parents. Bonjour aux nouveaux comme à ceux qui me connaissent déjà ! Je m'appelle Shizuki Fujisawa. Je suis douée pour les longues siestes et pour attraper froid.

DEPUIS LA MORT SOUDAINE DE NOS PARENTS, IL Y A DEUX ANS... ON SE DÉBROUILLE TOUS LES QUATRE. ILS NOUS MANQUENT... MAIS COMME RIEN NE LES RAMÈNERA... ON S'EST HABITUÉS À VIVRE SANS EUX. IL N'EMPÊCHE...

QU'EN CE MOMENT, UN TRUC ME CONTRARIE. minato ! mais non, il n'est même pas huit heures... termine vite, tu veux ? tu vas être en retard ! le linge a fini de tourner... oh, vraiment ?! je l'étends ? c'était une grosse lessive... pas grave. alors oui, s'il te plaît, mikoto. o.k. !

toi, minato, tu files à l'école avec gakuto ! ... moi aussi ! moi aussi, je vais aider ! c'est quoi, son problème ?! on y va ? ton grand frère va t'amener... viens, petit poussin ! ... minato... je suis en primaire... ah, là là... je suis plus un poussin ! 11

! M'ÉNEEERVE ! coucou, gaku ! salut !

yo... tiens ? tu es de mauvais poil dès le matin ? même pas. on mange quoi aujourd'hui, à la cantine ? du tofu sauce pimentée ! UTA ET WAKA HABITENT LA MAISON D'EN FACE. UTA A MON ÂGE, ET C'EST MA MEILLEURE AMIE. comment tu le sais ?! trop fort ! c'était marqué sur la liste des menus... argh ! j'ai oublié les devoirs de maths ! oups, moi aussi ! on copiera sur nikaidô ! bonne idée ! ON EST SUR LA MÊME LONGUEUR D'ONDE. mh ?

un souci, gaku ? non... rien. ? ah bon... alors, en route ! dites donc...

le cours va commencer ! vite, vite ! tu es trop génial, nikaidô ! à peine arrivés, vous recopiez mon cahier, oklm ? minato... quoi ? voilà ton grand frère. il arrive tard... ton cahier est toujours propre et facile à lire ! ceux-là, alors !

c'est parce qu'il a étendu seul le linge... à deux, on aurait fini plus vite ! ... oh, c'est vrai ! pourtant, d'habitude, il est en avance... et d'abord, c'est pas mon grand frère ! vous n'êtes pas jumeaux... donc, si ! ... ÇA ME SAOULE ! bizarre !

minato, tu es là ? c'est mikoto ! trop beau gosse ! tiens... ?! tes affaires de sport. ta classe a bien eps, aujourd'hui ? tu veux quoi ? argh ! oooh !

ah ! tes deux joggings étaient dans le linge propre... à plus ! il les a séchés et me les a apportés... C'EST POUR ÇA QU'IL EST EN RETARD ? ton grand frère est hyper gentil ! ! c'est pas mon... il t'a évité de suivre le cours d'eps les fesses à l'air ! ... MIKOTO ET MOI, ON EST AU MÊME NIVEAU SCOLAIRE. LUI EST NÉ EN AVRIL, ET MOI AU MOIS DE MARS SUIVANT.

ON A LE MÊME ÂGE, À PRESQUE DOUZE MOIS PRÈS... SAUF QU'IL EST PLUS GRAND EN TAILLE... ET PLUS POPULAIRE QUE MOI. MÊME HAYATO... SE REPOSE SUR LUI... ALORS QU'IL ME TRAITE COMME UN GAMIN. yuzuki... yuzuki ! ah ! tu es fatigué, hein !

pardon. j'ai préparé les interros jusqu'à pas d'heure, hier soir... je compatis ! ça y est, tu t'habitues... à ton nouveau rôle de prof principal ? pas encore... et avec deux frères au collège, c'est dur ! ils ont tous changé d'établissement ?! et l'un entre en primaire ? et le petit dernier est en cp. oui... deux d'entre eux sont en première année ? normal, tu les élèves ! LE PRIMAIRE, C'EST BRUTAL... J'AI DÛ ÉCRIRE SON NOM SUR TOUTES SES AFFAIRES... mon pauvre ! mais... j'ai eu la chance que mes parents m'accompagnent jusqu'à l'âge adulte... j'espère pouvoir offrir la même sécurité à mes frères. j'avoue ! 20

yuzuki... il n'a que 23 ans... et supporte la charge mentale d'un veuf de quarante ans avec enfants... oh... si on peut t'aider en quoi que ce soit, surtout, tu n'hésites pas ! d'accord ! merci beaucoup !

il est tombé de sommeil... il travaillait encore à une heure pareille ?

... mh... ça sent le brûl... ... mais... il est sept heures passées ?! mon réveil n'a pas sonné ?! il y a le feu ?! et d'où vient cette odeur ?!

bonjour ! ... ha... hayato... mais enfin ?! cette casserole est censée être antiadhérente ?! c'est de la pub mensongère... tu t'es fait avoir, hayato ! qu'estce que tu fabriques, minato ?! elle a cramé direct !

ça ne se voit pas ? je prépare le petit-déj’ ! où ça, un petitdéj’ ? je ne vois qu'une usine à substances cancérigènes ! ? à quoi ? ne mange pas ça, mikoto ! mh ? quelle alarme ? avoue, c'est toi qui as éteint mon alarme ! ! j'en étais sûr ! tu vas être malade !

pourquoi tu passes ton temps à créer des problèmes ?! prends un peu exemple sur mikoto ! vous avez le même âge, non ?! bon, allez... je vous prépare à manger tout de suite. ben quoi...

t'es qu'un idiot ! non mais ho ?! eh ! tu pars sans manger ?! m i n a t o o o !

tu es hyper mal luné, ces temps-ci. ... même pas vrai ! quel est le problème ? non ? j'ai karaté. ah oui... j'oubliais ! je peux pas... on ira à l'arcade de jeux, après les cours ? PAS COOL...

gaku ? qu'estce que tu regardes ? RI-RIRIEN ! tiens ? dismoi... tu as envie de voir ce feu d'artifice ?

j'étais tout petit... alors je ne me rappelle pas bien... ... pas du tout, je... inutile de mentir. tu matais déjà cette affiche, l'autre jour. mais... je crois qu'on y est allés... avec papa et maman, avant.

gaku ne doit en avoir que de vagues souvenirs. c'est vrai... qu'on n'y est pas retournés... depuis leur décès. c'est décidé, on ira ! hein ?! t'es fou ! hayato n'a pas le temps, avec son travail... mais non, banane !

hayato n'est pas ton seul grand frère ! a... attends il faut prendre le train... alors, sans adulte... rebelote, banane ! tu me prends pour qui ? je suis au collège ! 32

prendre le train, c'est fingers in the nose ! ... merci, minato ! oooh ! t'es trop mignon, mon poussin ! ! rebelote, je ne suis plus un poussin ! oh... j'ai une idée ! ?

on ne va rien dire aux deux autres ! pourquoi ? hayato voudra nous accompagner à tout prix... et mikoto cafterait ! ah... d'accord ! tu l'as accompagné si loin, tout seul... bon, j'ai les sous ! ta tirelire est en forme de cochon rose, minato ? tu es un adulte ! pardon de t'avoir sousestimé ! c'était super, merci ! génial ! hi... tu vas voir, hayato ! une fois que j'aurais emmené gaku au feu d'artifice... tu seras obligé de changer d'avis sur moi ! hi hi hi !

? pas toi ? la mienne est en forme de boîte aux lettres. c'est le facteur qui me l'a donnée. stylé ! ça coûte combien ? de 200 à 500 yens, c'est selon. moi, j'ai 200 yens. je t'ai dit que je me chargeais de tout, banane ! mais... ?

... là, ce sont les fameux stands forains ? le spectacle commence à vingt heures... avant, on va en faire le tour ! il faudrait tout regarder avant de décider où on achète... parce que ça coûte cher ! tu es trop prudent, gaku ! il faut suivre ses envies ! ho ho !

viens, on ouvre le bal avec la pêche aux balles ! ah, att... minato ?!

tu aimes ? c'est de la barbe à papa ! que du sucre... on peut bien en manger de temps en temps ! tu peux dépenser... autant d'argent ? il faudra payer le retour en train... pas de souci ! quoique...- il serait temps de me calmer ! oh, pardon ! papa, je veux une barbe à papa ! pas question... et donne-moi la main, tu vas te perdre ! nan, je veux pas ! elle a un goût de culpabilité ! mais si hayato savait, il ne serait pas content...

HAYATO ÉTAIT ÉTUDIANT, IL PRÉFÉRAIT Y ALLER AVEC SES AMIS... GAKU S'ÉTAIT ENDORMI DANS LES BRAS DE MAMAN AVANT LE DÉBUT DU FEU D'ARTIFICE... ET PAR SÉCURITÉ, PAPA ME TENAIT... DE QUAND DATE NOTRE DERNIÈRE VISITE ? “NAN, C'EST BON POUR LES BÉBÉS !” “MINATO, TU VAS TE PERDRE... DONNE-MOI LA MAIN !” AVEC SA MAIN GRANDE ET TIÈDE... gaku... il y a beaucoup de monde, donne-moi la...

gaku ?! c'est moi ! bonsoir ! pardon de rentrer tard. je prépare le dîner ! ah, merci pour la lessive !

gakuto est toujours chez les kirishima ? je vais le chercher, si tu veux. quoi ?! il n'est pas là ?! je leur donnerai une part du dîner. pas aujourd'hui, non. gaku, il avait un rendez-vous important ! ... uta ? tu sais où est minato ? il est rentré direct, après les cours... je t'accompagne ! 41

je suis sûr que c'est encore une de ses bêtises ! où ils sont passés, à une heure pareille ? c'est quoi, ce bruit ? l'annonce du feu d'artifice de hoshigaoka... il a lieu plus tôt, cet année, à cause de travaux dans le parc. ... ah, d'accord, c'est là qu'ils sont... hein ?! ils discutaient du prix des stands forains... quoi ?! papy, je veux le voir ! on ira l'an prochain ! seuls tous les deux... c'est une blague ?! on file les chercher, mikoto ! on vient avec vous !

ça ira, merci. prévenez-nous plutôt s'ils reviennent ! en... entendu ! quelle mouche a piqué minato ?! s'il voulait voir ce spectacle, il n'avait qu'à le dire ! à mon avis, il ne pouvait pas. tu es déjà si occupé... il ne voulait pas en rajouter.

et du coup, il en a rajouté encore plus ! d'accord, c'est du minato tout craché... mais il a essayé, à sa façon, d'être gentil avec gaku et avec toi...

gaku... gaku ! je ne le vois nulle part... petit crétin ! regarde où tu vas ! GAKU... IL EST ENCORE TOUT PETIT... ET JE L'AI PERDU DANS CETTE FOULE...

“REGARDE...” “ÇA COMMENCE !” “gakuto, le feu d'artifice !” “je vois rien ! porte-moi sur tes épaules, papa !” chacun à votre tour, avec mikoto !” comme papa et maman ne sont plus là... je voulais...

JE... J'AI TROP MAL GÉRÉ ! PARDON... GA... minato !

minato ! ouf... je t'ai trouvé ! haa... haa... hayato...

il va encore se... je suis bon pour qu'il me crie dessus... j'ai fait une bêtise, et j'ai perdu gaku... mais ?! ton genou... tu saignes ! ça va ?! ou... oui... c'est rien... bon... on nettoiera la plaie à la maison. hayato ! je te demande pardon, j'ai...

gakuto est là. m i n a t o o o ! pardon, je me suis éloigné et je ne te voyais plus... après, je suis tombé sur hayato et mikoto... ton genou, ce n'est pas trop grave ?! oumpf ! moi aussi... gakuuu ! j'ai un pansem...

APRÈS... ON A REGARDÉ LE FEU D'ARTIFICE ENSEMBLE. ET HAYATO NE M'A PAS REPROCHÉ D'Y AVOIR EMMENÉ GAKU EN CACHETTE... j'ai envie d'être utile ! je ne veux pas que hayato s'épuise... j'aimerais être aussi digne de confiance que mikoto... et rendre gaku heureux... alors, je veux aider !

ET MÊME S'IL A UN PEU RECHIGNÉ, GAKU EST MONTÉ SUR LES ÉPAULES DE HAYATO. je ne savais pas que c'était si grand, et si beau... merci de m'avoir emmené, minato ! de... de rien...

on reviendra tous les quatre, l'année prochaine... et la suivante, et celle d'après... tous les ans ! oui, mais... et quand tu auras une fiancée ? tu ne veux pas te marier ? on verra à ce momentlà ! quoi qu'il arrive, tous les quatre... on formera toujours une famille !

du coup... vu que je manque de sommeil... demain samedi, je me ferai une petite grasse mat'... minato, tu pourras t'occuper du linge ? on avancera dans la vie... en se serrant les coudes !

o... ok, compte sur moi ! merci ! je t'apprendrai à l'étendre correctement. j'ai... j'ai pas besoin de tes conseils, d'abord ! allez, quoi... même si ce n'est qu'à onze mois près... je suis ton grand frère... laisse-moi jouer mon rôle !

papa, maman...

malgré quelques petites disputes... on vit tous les quatre en bonne entente... alors...

SOYEZ RASSURÉS, ET VEILLEZ SUR NOUS DEPUIS LE CIEL ! défroisse les mieux avant ! ils sont défroissés ! tu veux obliger hayato à repasser derrière toi ? le petitdéjeuner est prêt ! bon appétit ! d'accord, je défroisse !

Tome 1 le 17 janvier 2024 Un volume tous les 2 mois Série en cours Être une famille ce n’est n’est pas toujours toujours facile, surtout surtout sans sans parents parents !

nobi nobi ! s'engage pour l'environnement en réduisant l'impact carbone de ses livres. Rendez-vous sur www.pika-durable.fr YUZUKI-SANCHI NO YONKYODAI. Vol. 1 by Shizuki FUJISAWA © 2018 Shizuki FUJISAWA All rights reserved. Original Japanese edition published by SHOGAKUKAN. French translation rights in France, Monaco and French speaking Belgium, Luxembourg, Switzerland and Quebec in Canada arranged with SHOGAKUKAN through VME PLB SAS. Édition française : 2024 Pika Édition / nobi nobi ! Tous droits réservés Traduction : Anne-Sophie Thevenon Adaptation graphique : Lucie Archambault Création du logo : Irène Chanrion Suivi éditorial : Elise Charneau Direction éditoriale : Pierre-Alain Dufour Direction artistique : Olivier Pacciani Loi n° 49.956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse. ISBN 978-2-37349-797-7 Dépôt légal : janvier 2024 Imprimé par Grafica Veneta S.p.A (Italie) Vous êtes ici à la fin du livre. Ce manga est publié dans son sens de lecture original : Il faut donc le lire de droite à gauche. ATTENTION ! Tous droits réservés. Reproductions, téléchargements et diffusions interdits.

Vous êtes fans de nos mangas ? Retrouvez toute notre actualité et plus encore sur notre site www.nobi-nobi.fr Rejoignez-nous sur nos pages Facebook, Twitter et Instagram pour suivre toute l’actualité de vos séries préférés, mais aussi partager vos avis et participer à des concours exceptionnels. nobi nobi! le manga pour les petits et les grands s’ils sont sages ! Pour ne rien rater, abonnez-vous à notre newsletter *

RkJQdWJsaXNoZXIy ODQwMzA=