SWIFT Jonathan



Jonathan Swift est né le 30 novembre 1667 à Dublin en Irlande, d’un père anglican. Il vient d’une famille modeste, issue de la bourgeoisie. Il fait ses études au Trinity College de Dublin et part en 1689 pour l’Angleterre où il rejoint sa mère dans le comté de Leicester. Celle-ci lui trouve un poste de secrétaire auprès du diplomate Sir William Temple, homme d’État et parent éloigné. Il devient également le percepteur de la fille illégitime de Temple, Esther Johnson, pour qui il éprouvera une grande passion.

Ses premiers écrits sont influencés par la vie politique de Temple et c’est en 1704 qu’est publié Le Conte du tonneau, un œuvre critique que la reine Anne n’appréciera pas. À la mort de Temple, il rentre en Irlande avec Esther et soutient politiquement les Tories (ancêtres du Parti conservateur) en 1710 au travers de ses articles publiés dans l’Examiner. Il devient doyen de la cathédrale de Saint-Patrick, mais ne sera jamais évêque, la reine Anne ne lui pardonnant pas son pamphlet. Pour cette raison également, à la chute des Tories, il voit son exil en Irlande devenir définitif.

C’est en 1726 qu’il publie Les voyages de Gulliver, satire considérée comme l’une de ses œuvres majeures. Bien qu’assimilé à la littérature enfantine, il s’agit en fait d’un conte philosophique.
La mort d’Esther en 1728 accentue la maladie de Menière (maladie de l’oreille interne) qu’il a depuis toujours et qui le conduira à sa mort le 19 octobre 1745. Il ne laisse pas d’héritiers et son argent est donc donné à la fondation d’un hôpital soignant les maladies mentales, le St Patrick’s Hospital for Imbeciles.

  • Couv_VoyagesDeGulliver