LAGERLÖF Selma

Auteur



Selma Ottilia Lovisa Lagerlöf est une auteure suédoise née le 20 novembre 1858 dans une vieille famille du Värmland. Elle est la quatrième d’une fratrie de six enfants. Petite déjà, elle adore la lecture et écrit des poèmes, inspirée par les histoires et les contes folkloriques que lui raconte sa grand-mère. Malade et endetté, son père est ruiné et perd le manoir familial, forçant ses enfants à trouver rapidement un emploi. La perte de cette maison est une déchirure pour Selma. De 1885 à 1895, elle devient donc institutrice à Landskrona, racontant à son tour des contes et légendes locales, mais aussi des histoires de son cru. Sa rencontre avec Sophie Elkan, écrivain et compagne de Selma, aura une grande influence sur sa carrière et sa vie. Les deux femmes partagent énormément, allant même jusqu’à se critiquer l’une l’autre en public au sujet de leurs œuvres. Selma se décide à écrire ses premières histoires et publie en 1891 La légende de Gösta Berling. Elle reçoit de très bonnes critiques et le soutien financier de la famille royale suédoise et de grandes maisons.

Dès lors, elle voyage avec Elkan dans le monde pour trouver de nouvelles inspirations et devient rapidement connue et appréciée des lecteurs suédois. D’abord à Jérusalem où son roman sur la ville est acclamé par la critique, puis en Italie où une légende sur le Christ enfant lui inspire le roman Les Miracles de l˜Antéchrist… Son succès explose en Europe avec Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède en 1906. Elle est aussi très impliquée dans la défense des droits des femmes et sera même leur porte-parole en juin 1911. Grâce à elle, les femmes auront le droit de vote en mai 1919.  Ses œuvres sur les deux grandes guerres sont également un succès et inspirent le plus grand respect de ses contemporains, hommes et femmes : d’auteure pour enfant, elle devient une femme engagée dont les idées politiques et sociales sont respectées et mises en avant.

En 1909, elle est la première femme à recevoir le prix Nobel de littérature. Elle peut alors, avec cet argent, racheter le manoir familial si cher à son cœur. Manoir dans lequel elle s’éteindra en 1940.

  • MerveilleuxVoyagedeNilsHolgersson