HUGO Victor

Auteur



Victor Hugo est né le 26 février 1802 à Besançon. Après une enfance ballottée entre l’Espagne et la France, il revient vivre à Paris avec sa mère et entre dans le pensionnat Cordier en 1815. C’est déjà à cette époque qu’il commence à écrire : autodidacte, il apprend les rimes et la prose par tâtonnement. Sa mère et son frère le soutiennent et lisent chacun de ses poèmes. En 1817, il participe à un concours de poésie organisé par l’Académie française où il obtient une mention, puis les concours s’enchaînent sans en gagner un seul jusqu’en 1819 où il en remporte trois. Encouragé par ses victoires, il se tourne alors vers une carrière littéraire, délaissant les mathématiques. Il attire l˜attention avec la création d’une revue et publie son premier recueil de poèmes en 1821 qui s’écoule en moins de quatre mois. Le roi Louis XVIII lui-même en a un exemplaire et lui octroie une pension de mille francs par an. Économiquement stable, il pourra demander la main de son amie d’enfance, Adèle Foucher. De leur union naîtront cinq enfants.

Commence alors une période propice aux écrits : la famille reçoit de grands écrivains et les critiques vont bon train. Il écrira Le Dernier Jour d’un condamné en 1829, dans lequel Victor Hugo présente tout son dégoût pour la peine de mort, puis Claude Gueux et Notre-Dame de Paris. De 1830 à 1843, il se tournera vers le théâtre avec HernaniLucrèce BorgiaMarie Tudor ou encore Les Burgraves. Le coup d’État de 1851 le pousse à l’exil en Angleterre, où il est témoin de tous ces changements politiques, qui lui inspireront ses plus grands romans : Quatre vingt-treize et Les Misérables. Il revient en France en 1870, mais fait beaucoup d’aller et retour entre Guernesey et Paris. Il s’implique un peu plus dans la politique profitant d’une popularité inégalée à ce jour, figure de la république retrouvée et référence littéraire incontestée. Il meurt en 1885 dans son hôtel particulier.

  • LesMiserables