Charlotte Brontë

Auteure



Charlotte Brontë est née le 21 avril 1816 à Thornton dans le Yorkshire d’un père pasteur et d’une mère écrivain jamais reconnue. Elle est la troisième d’une fratrie de six enfants. Malheureusement, elle perd sa mère alors qu’elle n’a que cinq ans et ses deux sœurs aînées l’année de ses neuf ans.

Ces deuils ont soudé les trois jeunes sœurs qui se racontaient des histoires pour s’évader dans un royaume imaginaire et rassurant. Charlotte travaille comme gouvernante pour plusieurs familles, mais ne supporte pas l’éloignement avec ses sœurs et revient donc chez elle. Les écrits qu’avait laissés leur mère poussent les filles à se tourner vers l’écriture. Le premier manuscrit de Charlotte, Le professeur, est refusé par sa maison d’édition, mais Jane Eyre, son second roman publié en 1847 est un énorme succès commercial.

Ses sœurs aussi connaissent le succès, Emily Brontë avec Les Hauts de Hurlevent et Anne Brontë avec Agnès Grey. Elles écrivent alors sous pseudonyme masculin pour éviter la discrimination dont les femmes écrivaines faisait l’objet à l’époque. Celui de Charlotte était “Currer Bell”.

Elle démarre son nouveau roman, Shirley, en 1848, mais sa vie va désormais être jalonnée de drames : son frère et sa sœur Emily décèdent la même année 1848, et Anne en 1849. Désormais seule au monde, elle décide de se marier avec Arthur Nichols Bell, le vicaire de son père, mais ce dernier s’oppose à leur union pendant des années, avant de céder en 1854. Charlotte et Arthur vivent un amour heureux et passionné. Elle tombe enceinte, mais meurt de maladie l’année suivante.
Deux autres de ses œuvres sont pourtant publiées plus tard : Shirley, écrit en 1849 et Villette, qu’elle a achevé en 1953.

  • JaneEyre